**Recherche & expérimentation**

Fantasmes & Représentations

Recherche 2014-2015. Dispositif "Un pas de côté"

DRAC + CDC le Gymnase.

 

"Depuis plusieurs années nous interrogeons la question des sexualités et de leurs représentations et à travers cela la notion même d'identité. C'est quelque chose qui traverse nos vies, et nos spectacles en filigrane, sans jamais avoir véritablement affronté frontalement la question. Peut-être parce que nous savons à quel point le terme même de « sexualité » est galvaudé (...) L'objectif ici est donc de tenter de transposer le fantasme au sein même de l'espace scénique pour en faire un terrain de jeu. Probablement, sans doute, parce que nous ne doutons pas du fait que le sexe est empli de mise en scène et de performance".

 

Une recherche de Lucien Fradin & Amélie Poirier.

Communauté de regards : Rachele Borghi (géographe, maître de conférence à l'Université Paris 4, activiste et militante Queer), Slavina (performeuse post-porn), Amaury Grisel (photographe travaillant autour du shibari/"bondage"), Justine Pluvinage (vidéaste) et Clemmie Wonder (blogueuse).

Laboratoire franco-islandais

Recherche d'aout à septembre 2013.

Avec le soutien de l'Europe, du CDC le Gymnase et de la Cie de l'Oiseau-Mouche.

 

En 2013, nous avons souhaité mettre en place un laboratoire de recherche mélangeant des artistes français.e.s participant régulièrement aux projets du Collectif XXY et des artistes islandais.e.s du groupe Mineral Salubrities venu.e.s questionner la notion de frontières/borders au sens métaphorique. Le laboratoire s'est tenu durant 10 jours à Reykjavik, puis durant 10 autres jours à Roubaix (au CDC le Gymnase et au Théâtre le Garage). Les artistes français.e.s et islandais.e.s ont ainsi pu partager et échanger autour de leurs pratiques dans le cadre de différents workshops basés sur des échanges de savoirs mais aussi bénéficier d'espaces strictement dédiés à la recherche de manière collective.

 

Artistes ayant pris part à ce laboratoire : Ólöf Anna Jóhannsdóttir, Gunnhildur Helga Katrínardóttir, Lina Orri Gunnarss. Cederborg, Esther Ýr Þorvaldsdóttir, Hertha Richardt Úlfarsdóttir, Coralie Choffat, Rémi Hollant, Lucien Fradin, Aurore Magnier, Law Cailleretz, Manon Petit, Justine Pluvinage, Amélie Poirier, Chloé Ratte et Audrey Robin.

Carpet Lap Dance

Recherche 2012-2013.

Avec le soutien du Vivat d'Armentières et de l'Espace Cercle Carré à Montréal (QC).

 

«Carpet Lap Dance » est une recherche chorégraphique qui vise à interroger les relations entre certaines formes de danses érotiques et les danses populaires de mariage et de communion.

L'étude « Carpet Lap Dance » vise donc à performer ces danses populaires de mariage et de communion et à les faire dialoguer avec certaines danses et shows érotiques en les liant à l'histoire de la danse et à la notion de rituel. De la danse du tapis, en passant par le quart d'heure américain, la chenille ou encore la danse des canards quelles connexions pouvons nous faire avec le lap dance, les shows transformistes, le striptease, le tango ou encore "Le Sacre du printemps" ! Que raconte ces deux formes de danses populaires-non savantes- sur ce que nous sommes, sur notre manière de nous présenter à l'autre et au monde, sur notre rapport à la séduction ? Et où se situe la marge entre érotisme et sexuel ?"

 

 

Une recherche d'Amélie Poirier.

Avec : Sophie Jaskulski, Mathieu Jedrazak, Mikaela Ortola, Amélie Poirier et Audrey Robin.